I'm not crazy ; My reality is just different than your
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiche Vaati

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snake
La nature se rit des souffrances humaines
avatar

Messages : 1068
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Fiche Vaati   Jeu 8 Juin - 3:18


   
VOTRE PERSONNAGE

       ♦ NOM : Vaati
   ♦ PRONONCIATION & SIGNIFICATION : Va-a-ti

   ♦ RACE : Lion des sables (Sahaayka)
   ♦ AGE : 6 mois

   ♦ CLAN : Voyageur (ex-Sahaayka)

   ♦ ALIGNEMENT : Loyal envers elle et sa mère
   

   ♦ IMAGE DE RÉFÉRENCE :

   


  Image © Fearling/Vaati


   
SON HISTOIRE

   ♦ FAMILLE :
Père inconnu, Sahaayka
Sharta : Mère, en vie
Urki : Oncle, en vie


   ♦ PHYSIQUE & CARACTÈRE :

   La première chose qui frappe chez Vaati, c'est le nombre de marques qui couvrent le corps de l'enfant. Considérées comme des bénédictions par sa tribu d'origine, les marques de la lionne des sables se composent de trois anneaux bruns sur la queue, deux colliers bruns et d'un masque sur le faciès, avec également une raie brune accentuée de rayures plus claires.

Un pelage entre le sable et le beige, des marques plus claires sur les pattes et le ventre, mais également le museau et les oreilles... Si le bout de ses pattes avant semblent avoir trempées dans un léger beige grisâtre, ses pattes arrières se voient quant à elles attribuer un léger dégradé brun remontant légèrement sur ses pattes.
Hm ? Ses yeux ? Violets et pétillants de vie, présentant une forme étonnamment allongée, pourquoi ?

Vaati est une Sahaayka, et partage donc les caractéristiques physiques de sa tribu, en plus des marquages ; d'un naturel plus petit et plus fine que la plupart des lions afin de faciliter ses déplacements sur le sable, le pelage sur son corps est également non méché, qu'il s'agisse de ses joues ou de son menton.

   Sale gosse. Ce serait un bon moyen de résumer le caractère de Vaati. Elle est joueuse,
elle est aventureuse, taquine et fichtrement curieuse, et en prime elle ne semble même pas encore développé cette merveilleuse chose qu'on nomme la notion du danger, insouciante de la possible gravité de ses actes. N'oubliez pas que malgré sa taille elle ne se laissera pas marcher sur les pieds ni enguirlander, quitte à se bagarrer s'il le faut. Maline, un peu garçonne sur les bords... Hm... Disons que l'enfant possède un caractère rebelle et grande gueule qui s'amplifiera petit à petit en grandissant, souvent à tenter le destin avec toute l'effronterie dont elle sera capable.

Oh et, j'ai déjà dis qu'elle avait la fierté mal placée ?


   ♦ HISTOIRE :

   Parmi les légendes que tout Sahaayka se devait de connaître, nulle autre n'était aussi mémorable que celle de Hanash, la Déesse Serpent, dont les mouvements faisait valser les dunes et dont les larmes de pitié s'écrasaient sur leur visage pour les délivrer de la chaleur.

On racontait qu'elle s'était un jour réveillée, divin reptile au corps de jais, et avait dans son amère solitude donnée la vie à ceux que l'on nommerait désormais lawhan , les lions, veillant sur leur existence avec autant de bonté que de cruauté. Ils vivaient sur son corps et l'arpentait avec respect, veillant dans leurs déplacements à ne jamais porter atteinte à celle qui leur avait donné naissance.

Or, parmi les lawhan, la légende racontait que la Déesse en avait préféré certains : on les nommait les Sahaayka, les marche-aurores , et ils se différenciaient des autres lions par la bénédiction qui leur avait été accordé.
Leur pelage s'était orné de marques tel les serpents qu'ils vénéraient, et les mauvais esprits eux-même craignaient de les approcher.

Aujourd'hui, la tribu nomade des Sahaayka perdurait sous le chaud regard de leur déesse, leurs pattes foulant le sable de ces terres que leurs ancêtres avant eux avaient possédés ; y marchant seuls, inconscients des empires qui s’élevaient dans les plus lointaines dunes


Quand Sharta comprit qu'elle était gestante, cela faisait quelque temps déjà que son compagnon l'avait quittée avec le même empressement qu'il était venu.
Son enfant naîtrait-il dans le désert ? A l'oasis sacré ? Pendant l'aurore ? Ses craintes s'accumulaient au fur et à mesure que son ventre grossissait, mais la bienveillance de la tribu qui l'entourait l'enveloppait comme un cocon protecteur et bientôt, elle se sentit prête à donner la vie.

Vaati naquit pendant l'aurore, l'heure où les mauvais et les bons esprits se côtoient ; le temps de la renaissance, et l'heure de tout les mystères. On raconta que l'instabilité régirait sa vie, mais qu'importe ! Sharta la borgne l'aimait, et toute la tribu adopta rapidement l'enfant, remplaçant le père qu'elle n'avait jamais connu. Elle joua avec les enfants, s'évertua à commettre bêtise sur bienfait et bienfait sur bêtise aussi longtemps que

Or, à la frontière du désert où vivaient les nomades, se trouvaient un oasis où les tribus alentours comme les Sahaaykas se rejoignaient pour échanger des informations et permettre aux chefs de discuter entre eux. Le rendez-vous était basé à chaque première grande-lune, et cela disait-on depuis la nuit des temps, et ce fut quand la tribu se dirigeait vers ce point de rendez-vous que l'incident arriva.

On raconte que c'est le souffle de Hanash qui provoqua cette tempête, quand la Déesse approchant le visage de ses protégés dérange par mégarde les dunes de sable qui recouvraient son dos ; quoi qu'il en soit, les nomades Sahaaykas pourtant habitués aux aléas de l'étendue aride furent perdus dans une effroyable tempête de sable, incapable de retrouver leurs repères et marquant un arrêt forcé le temps que Hanash cessa ses mouvements.

Quand la tempête fut passée, les nomades remarquèrent alors qu'ils manquaient deux membres à la troupe.

Sharta et Vaati avaient disparues. La tempête les avait emportées, les éloignant de la tribu et les guidant de l'autre côté du désert, là où aucun Sahaayka n'avait jamais posé la patte, ni même ne concevait qu'il eut pu se trouver de la vie : l'empire des Jangowas.

Vaati n'avait pas la moindre idée d'où elle et sa mère se trouvaient, aucune des deux n'ayant la moindre connaissance concernant la Terre des Lions ; mais elle espérait bien retourner auprès des siens un jour. Elle avait encore bien des jeux à continuer avec son oncle Urki, bien des lawhans à rencontrer, bien des aventures à vivre !


   ♦ AUTRE :

   
- Vaati est fascinée par tout ce qui ressemble de près ou de loin à un serpent.

- La petite a conservée (et conservera toute sa vie) l'accent de sa tribu : ses "s" sont donc tousss sssifflants.

- Elle sait également s'exprimer dans le dialecte de sa tribu, principalement inspiré du langage wenja, parfois couplé à l'arabe.

- Vaati est très peu poilue, mais également plus fine et petite que la moyenne.



   
DERRIÈRE L’ÉCRAN ...

   ♦ Pseudo : Captain
   ♦ Âge : 68 ans
   ♦ Comment avez-vous connu le forum ? : A cause d'une sale magie gi//SBAFF//
   ♦ Est-ce votre premier forum rpg ? Alors on se vouvoie maintenant ?
   ♦ Avez-vous lu le Règlement ? :


   

   N’hésitez pas à vous présenter !
   
Revenir en haut Aller en bas
http://snake-test.forumgratuit.org
 
Fiche Vaati
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHATTAHOOCHEE • fiche de publicité
» Notre fiche
» Fiche technique du nouveau décodeur Technicolor
» Athéna Catherien Arrows~ Fiche RP~
» Fiche réponse RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Snake test :: Votre 1ère catégorie :: LA. :: Présentations-
Sauter vers: